Get Adobe Flash player

ADOPS72

La permanence des soins (PDS), telle que définie en 2003, doit être appréhendée dans un contexte d’évolution extrêmement défavorable de la démographie médicale pour la Sarthe. La Sarthe compte pour ses 553 000 habitants 399 Médecins Généralistes dont 29 Médecins à exercice particulier. Dans 5 ans, 118 d’entre nous auront 65 ans et plus (29%). Si la majorité d’entre nous continuent à assumer vis-à-vis de la population nos responsabilités professionnelles en matière de permanence des soins, nous ne pouvons que constater l’érosion du volontariat  qui s’installe indéniablement, favorisée par les effets délétères de la pénurie de médecins et du vieillissement des médecins de garde. Le désengagement progressif des médecins libéraux est le témoin de la fragilité à court terme et de l’absence de pérennité du dispositif actuel.

 

Etablir une cohérence d’organisation là où les disparités n’ont pas de justifications particulières.
Apporter des solutions innovantes là où des difficultés réelles se font jour.
Lutter contre la désertification médicale et préparer l’avenir

sont les objectifs de l’ADOPS-72.

  Pour ce faire, l’ADOPS-72 souhaite :

– Mettre en place les conditions d’une réponse pertinente à une demande d’avis et/ou d’intervention médicale, tout en évitant le consumérisme par une bonne information et éducation du public.
– Bâtir un dispositif économe en temps médical compte tenu des difficultés de la démographie médicale actuelle et surtout des perspectives inquiétantes.
– Eviter le désengagement progressif des médecins effecteurs libéraux
– Maintenir et renforcer le volontariat
– Créer de nouvelles maisons médicales de garde
– Respecter le mode de fonctionnement de la maison médicale de garde du Mans dont l’efficacité est unanimement reconnue.
– Renforcer les effectifs et la qualité de la régulation libérale (en coordination avec le centre 15).

Précédente  Suivante